COP22-Finances : vers la création d’un réseau d’investisseurs africains

Le Groupe Caisse de Dépôt et de Gestion (CDG) a annoncé le 17 novembre lors de la COP22, qui prend fin ce 18 novembre à Marrakech (Maroc), la création d’un réseau d’investisseurs africains, visant à promouvoir la finance climat en Afrique.

La création de ce réseau a été annoncée, au terme d’un évènement organisé à la COP22 par la CDG sur le thème « L’épargne domestique africaine au service d’un développement bas carbone et résilient au changement climatique ». Cette rencontre s’est articulée autour de deux tables rondes liées à la finance Climat en Afrique et dans le monde et à des retours d’expériences africaines en matière de mobilisation de l’épargne et des financements en faveur de la transition bas carbone.

Ce réseau a entre autres objectifs, l’intégration du climat dans les décisions de financement et les stratégies de développement, et l’adoption par les membres de mesures communes pour évaluer leur empreinte carbone. Les pays membres devront également adhérer à la coalition mondiale d’investisseur (PRI), s’engageant à apporter leur aide à l’identification de projets et leur soutien financier aux programmes d’investissement pour l’Afrique.

Premier investisseur institutionnel du Maroc, ce groupe a révélé que ce réseau est également ouvert à des bailleurs de fonds non africains, notamment les banques de développement, les banques commerciales et les fonds d’investissement. À travers la CDG, le Maroc marque son engagement en faveur d’un développement sobre en carbone et résilient au changement climatique dans le continent.

À travers ce réseau créé en partenariat avec d’autres institutions financières notamment les Caisses des dépôts africaines, le Fonds de Pension public Nigérian (PENCOM), la Caisse des dépôts française et l’Agence Française de Développement, la CDG et ses partenaires, souhaitent apporter leur contribution à la mobilisation de l’épargne domestique et mettre ainsi à la disposition des projets climatiques d’adaptation et d’atténuation des moyens de financement supplémentaires. La première étape de création du réseau prendra la forme d’un engagement à échéance 2020.

Pendant la COP22, la CDG a réaffirmé son action afin d’appliquer les cinq principes de la finance climat adoptés au cours de la Conférence des parties (COP21).

Etablissement public créé en 1959, la Caisse de Dépôt et de Gestion du Maroc a pour mission originelle de recevoir, conserver et gérer des ressources d’épargne qui, de par leur nature ou leur origine, exigent une protection spéciale. Le total bilan consolidé à fin 2015 s’est élevé à 206 milliards de dirhams, soit environ 19 milliards d’Euros.

Source : http://www.adiac-congo.com/content/cop22-finances-vers-la-creation-dun-reseau-dinvestisseurs-africains-58166